Nov 27, 2014

L'endormi


Au matin, l'image estompée de ce géant me revint imprécise mais tenace. Revêtu de brume, coiffé de mille et une cheminées filtrant soleil et senteurs des bois; il était-là, le regard endormi.
 
Bien que discrète, ma présence semblait troubler son éveil. C'était l'heure où emplit de quiétude, il contemplait dans le calme miroir du canal, son image.

En formes géométriques savantes, les barques abandonnées des passants, rappelaient l'effervescence de la veille. Pour lui, point d'agitation au grand jour. Seule la nuit, de son voile, illuminerait angles et tours. Les cerfs des bois, de leur brame nocturne ...

D'un battement de cil, il me fit signe, condescendant en toute paresse à me laisser de lui, voler une ombre.

- Nalo Souleyman -

Nov 24, 2014

Madame de Lys


   Dans un jardin
   Etait une fleur
   Une fleur au vent et au soleil
   Soleil brûlant, soleil sans eau
 
   Survint un soir
   Un soir d'été
   Un jardinier 
   Attentionné
 
   Que vous êtes belle Madame la fleur
   Mais que vous êtes triste Madame de Lys
 
   Un large sourire
   Sur votre coeur
   Ferait rouvrir
   Votre bonheur
 
   - Nalo Souleyman -

Nov 20, 2014

Fleur sauvage


Ses courbes fines et légères
La rendent passagère
Au milieu du champ de blé

Nul lui est comparé
Son étincelante distinction
A mille lieux fait extension

Un délicat ramage
La rend dit-on sauvage
Comment être Fleur et Sauvage ?

- Nalo Souleyman -

Nov 17, 2014

Code barre


Avis de mise en vente !
A toute personne intéressée
Prière de s'adresser au numéro suivant
Merci de téléphoner aux heures de repas
Veuillez laissez votre numéro en cas d'absence
Toute transaction s'effectuera par chèque
En cas d'annulation
Le dixième de la somme sera retenu


- Nalo Souleyman -

Nov 13, 2014

Le pont des soupirs


Le canal, à la nuit tombée, se remplit de hoquets et de larmes. 
Les amants des bois, éconduits, y déversent le torrent de leurs coeurs. 

Chaque matin d'automne, la brume discrète emporte sereine et impassible ce lourd butin. 
Le bruissement de l'onde, avec paresse, emplit de soupirs les arches du pont. 
Le feuillage majestueux des grands arbres, en consolateur, étouffe leurs sanglots.

- Nalo Souleyman -

Nov 10, 2014

Et si la mer était ... vide ?


Accoudé à ma table, l'imagination rêveuse et vagabonde, flottant au-dessus de l'Océan, je m'interroge.
La mer, la mer ... Combien d'aventures épiques et romanesques la remplissent ?
Par-delà peuples, continents, légendes ou mythes et si la mer ... tumultueuse, tempétueuse se dévoilait en son lit comme aux jours du Pharaon ?
Et si la mer ... calme, limpide et d'huile s'écoulait hors de ses eaux telle, l'Oural ?
Ne serait-elle pas ...

- Nalo Souleyman -

Nov 3, 2014

Peut-être bien !


Etes-vous heureuse chère amie ?
A quoi le sait-on ?
Une étincelle dans le regard

Etes-vous heureuse chère amie ?
Comment le saurai-je ?
Une flamme dans le coeur

Etes-vous heureuse chère amie ?
A quoi le voit-on ?
Une pointe dans la voix

Alors heureuse ?
Peut-être bien !

- Nalo Souleyman -